Camsex without membership dating my teenage daughter imdb

Et, comble de malchance, le vent souffle de droite à gauche, emportant le radeau en plein dans la direction de cette vague énorme. Le radeau va-t-il tenir dans la tempête qui se prépare ?

D'autant plus que la maigre voile du radeau, qui n'a pas dû servir à grand chose faute de gouvernail, se gonfle sous l'effet du vent.

On voit un orage qui se prépare, le ciel s'obscurcit à la droite du tableau : des nuages noirs s'amoncellent, le vent forcit.

On construit un radeau de fortune qu'on surnommera la "machine", avec les planches et les mâts de la Méduse.

Sur le radeau de 20 x 7 mètres s'entassent 152 hommes, essentiellement des soldats, des marins, des ouvriers.

Le "plancher" du radeau étant composé de divers morceaux de bois dont certains sont ronds, des passagers pendant la nuit glissent entre les pièces de bois et ont les jambes brisées, d'autres passent par-dessus bord. On ouvre une barrique de vins, les naufragés s'enivrent et une bataille générale se déclenche.

Il reste 60 passagers le 3e jour, les blessés souffrent le martyre avec l'eau salée noyant leurs plaies. Certains passagers découpent des lambeaux de chair sur les cadavres, les font sécher au soleil et les dévorent.

L'image est un peu sombre : Géricault a utilisé du bitume pour les noirs, technique en vogue à l'époque, mais qui a tendance à s'assombrir avec le temps - l'intention de l'artiste était donc de faire une image un peu plus claire que celle-ci.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir : le chargement est un peu long car l'image est en haute définition. 19 compagnons d'infortune, naufragés en pleine mer.

Ils sont en piteux état, entassés sur quelques planches de bois qui forment leur radeau.

Certains sont agonisant, voire morts : on remarque en premier les chairs blanchâtres du corps nu à gauche et de celui de droite, la tête sous l'eau, sa chemise faisant office de suaire. On découvre des visages qui expriment des émotions variées face à cette épreuve, face à la perspective de la mort : . Il se répand comme une traînée de poudre, on peut lire sur le tableau la propagation de l'information dans le sens inverse du regard précédent : les 3 marins en haut à droite ont déjà vu le navire, ont compris, et agissent pour se signaler.

Malgré les efforts pour attirer l'attention, l’Argus s’éloigne sans avoir vu le radeau.

Tags: , ,